Parce que aimer est important

Des réponses à vos questions. 

 

 

 

 

 

 


On voit des couples qui, après 30, 40, 50, 60 ans de mariage, sont toujours heureux ensemble. Comment ont-ils fait ? Est-ce une question de chance ?

 Il n’y a évidemment pas de recettes-miracles pour réussir son couple (sinon, ça se saurait !) Mais on retrouve cependant des caractéristiques communes chez tous les couples heureux. En voici 7.

 

 1. Le bon choix

 On " choisit " son conjoint. Ca paraît évident. Et pourtant… nombreux sont ceux qui se lancent dans la vie de couple uniquement conduits par la passion. Or il y a une différence fondamentale entre " être amoureux " et aimer.

Etre amoureux, c’est une émotion qui s’impose à moi, que je subis : je n’ai pas choisi de tomber amoureux de X ou Y, c’est comme ça !

 Aimer, c’est la même émotion, mais que je mets sous le contrôle de ma volonté : si je n’ai pas choisi de tomber amoureux, je peux décider de ce que je vais faire de ce sentiment. Pour m’aider à décider, je fais appel à mon intelligence qui m’aidera à discerner si la personne dont je suis amoureuse est vraiment celle avec qui je peux construire une histoire d’amour valable et durable. Ce temps de discernement est essentiel pour ne pas se tromper. Mais c’est un temps difficile, car il demande de maîtriser son désir…

 Généralement, les couples heureux ont pris ce temps de réfléchir, pour s’assurer de faire le bon choix.

 

 2. Le projet commun

 Le projet commun est " l’orientation générale " que les conjoints vont donner à leur vie de couple : à deux, ils vont construire une histoire commune, fruit de leurs projets et de leurs rêves. Pour cela, il est indispensable que chacun ait d’abord un projet personnel : que vais-je faire de ma vie ? Quelles sont mes aspirations profondes ? Qu’est-ce qui est essentiel, prioritaire pour moi ? (ex : la famille ? le travail ? les enfants ? mon hobby ? mes amis ? …) Nos priorités sont-elles compatibles ? Non seulement maintenant mais aussi à long terme ?

 Bien entendu, il n’est pas nécessaire de " tout " prévoir. La vie est d’ailleurs suffisamment riche en imprévus et rebondissements pour mettre à mal les meilleurs projets. Mais que de drames évités si les amoureux prenaient le temps de vérifier que leurs grandes options soient compatibles…

 

 3. L’engagement

 L’amour a besoin de la force de l’engagement, qui est volonté explicite et formelle de passer au-dessus des obstacles que tout couple rencontre tôt ou tard sur son parcours.

 Il y a des gens qui s’engagent sans se marier. Il y a des gens qui se marient sans s’engager (pour faire plaisir à Papa-Maman, par exemple). Cependant, dans nos sociétés, on constate, statistiquement, que c’est le mariage qui est la concrétisation de l’engagement : il est bien plus solide que la cohabitation. Pourquoi ? Parce qu’il permet aux couples de résoudre leurs difficultés en ayant la satisfaction de savoir que l’affrontement et les conflits ne remettent pas en cause leur projet initial ni leur amour. Beaucoup de cohabitants reconnaissent laisser les problèmes aller beaucoup trop loin : en effet, en cas de conflit grave, qui dit que le couple résistera à la tempête, puisqu’ils ne l’ont pas décidé ?

 

 

  4. Le dialogue

 Pour s’aimer, il est nécessaire … de parler.

 La communication est essentielle, indispensable : elle permet de se réajuster en permanence, de faire le point, de désamorcer les conflits. Mais ce n’est pas toujours facile : de nombreux couples souffrent d’une incapacité à exprimer " avec des mots ", ce qu’ils ressentent. Une des difficultés de la communication réside dans le fait que les hommes et les femmes ne communiquent pas de la même façon : la femme parle plus, elle aime exprimer ses sentiments et ce qu’elle vit intérieurement. L’homme est plus secret. Il peut parler sans difficultés de son job, de ses hobbies, de politique. Mais parlera peu de ce qu’il " est ". Or, c’est justement ce qui intéresse sa femme ! L’homme doit donc apprendre à communiquer sa vie intérieure, la femme doit apprendre à percevoir l’amour de son conjoint dans ses gestes et ses actes. Et les deux doivent apprendre à parler en vérité, en regardant la réalité bien en face, pour permettre de résoudre les problèmes au fur et à mesure qu’ils se présentent. Et exprimer leur bonheur, aussi ! Quelle joie d’entendre l’autre quand il dit qu’il est heureux grâce à son conjoint…

 

 5. La fidélité

 Dans tous les sondages, on retrouve l’idée que la fidélité aide le couple à vivre heureux.

 Elle est nécessaire car elle affirme à chaque conjoint qu’il est unique, irremplaçable. Bien sûr, elle n’est valorisante que si elle est librement choisie : si un mari ne trompe pas sa femme simplement parce qu’il n’en a pas l’occasion, ce n’est pas forcément une preuve d’amour ! Mais s’il choisit de refuser les occasions qui vont éventuellement se présenter, la fidélité devient une manière de lui redire qu’elle est et reste " l’unique ".

 La fidélité, ce n’est pas seulement la fidélité " physique ". C’est avant tout rester solidaire de l’autre, pour s’entraider à progresser ensemble, pour réaliser le projet commun initial (qui peut évoluer et s’adapter…), c’est en fait protéger la relation privilégiée avec celui ou celle dont on partage le destin.

 

 6. La confiance

 La confiance est presque la raison d’être de tout ce qui précède : n’est-ce pas folie que de tenter l’aventure de l’amour alors qu’il restera toujours une part d’imprévu et de mystère dans la personnalité de son conjoint ?

 N’est-ce pas folie que d’investir dans la durée quand nul ne peut prévoir ce que réserve l’avenir ?

 Folie, oui. Mais ici intervient la confiance : les relations humaines ne sont pas seulement affaire de connaissance ou de raison, mais aussi acte de Foi. On rencontre de plus en plus de jeunes et moins jeunes, profondément marqués par un échec amoureux (notre société est à l’heure du papillonnage amoureux…) qui n’osent plus y croire et n’osent plus investir dans une histoire d’amour. La confiance, ingrédient essentiel de l’amour est tellement fragile…

 

 7. Le pardon

 Essentiel comme le reste, le pardon n’est pas pour autant naturel. Il est même souvent difficile. " Le pardon n’est pas un sentiment, mais une décision : je veux continuer à faire ce qui est en mon pouvoir pour que notre relation soit positive. Si, sans doute douloureusement, je prends cette décision, un jour, les sentiments suivront. Trop souvent, on attend que les sentiments renaissent pour pardonner. Seul l’inverse est salutaire. Le pardon n’est pas oubli, il est volonté d’arrêter les hostilités, volonté de poursuivre le chemin ensemble. " (Ch. Delhez, s.j.)

 C’est tous les jours qu’on a des motifs de pardonner ou de demander pardon : un oubli, une parole dure, un énervement, … Le pardon permet de reprendre la route, paisiblement.

 

 Voilà donc 7 ingrédients que l’on trouve, dans des proportions variées, chez tous les couples stables et heureux. Ingrédients qui prouvent que l’amour n’est pas qu’une affaire de sentiments.

 

Nous vous recommandons à ce sujet la lecture de : 

Compagnons d'éternité, du père Ambroise-Marie Carré, aux éditions Cerf, Paris, 1965.

Le couple au risque de la durée, F. Sand, Desclée de Brouwer, 1998

Le couple et son histoire. Se transformer pour durer, de Michèle Guy, aux éditions Cerf, Paris, 1997

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir


 

Découvrez nos autres sites

Celibat.org

Quel projet d’amour pour moi ?

Vivre.org

Servir la vie passionnément !

Mariage.org

Un projet de vie qui se construit à deux pour la vie !

Familles.org

À l’école de l’amour ! Joie, force et fragilité !

Sexualite.org

Un corps pour s’aimer et aimer !

Vocatio.org

L’audace d’une réponse !

PlayPause
Des amis sont ensemble depuis quelques temps, mais lorsqu'ils ont annoncé leurs fiançailles, les parents...
Bon plan ! Parcours Alpha Duo : une vie à deux, ça se prépare ! Des soirées en tête à tête pour réfléchir...
J'ai rencontré un jeune homme sur un site de rencontre catholique gratuit. Nous avons échangés...
J'ai fait la connaissance de deux filles il y a un certain temps. Elles sont toutes les deux amoureuses...
En apparence anodin, le rôle des témoins de mariage peut cependant être essentiel…...
Question : Bonjour, je m’appelle Jean ; ma sexualité me laisse insatisfait !   La sexualité est un...
La masturbation en couple est-elle un péché ? Mon copain et moi ne sommes pas mariés et souhaiter...
Contrairement à une idée répandue, l’Église n’hésite pas à aborder la sexualité, dont elle défend...
Pour beaucoup de non-croyants et même de croyants, il est incompréhensible que l’Église se prononce...
Mgr Michel Aupetit, ancien médecin, actuel vicaire général à Paris, est l'auteur de Contraception : la...
Mon ami et moi sommes étudiants, et lorsqu'il vient me retrouver dans ma chambre pour discuter, nos gestes...
Mon fiancé m'a demandé de lui donner un peu de temps pour réfléchir car il se demande s'il ne veut...
Un catholique peut-il épouser un non-baptisé ? Un non-chrétien ? Quelqu’un appartenant à une autre...
La grâce du sacrement de mariage ne se limite pas au jour de la cérémonie. Elle se déploie tout au...
Deuxième partie. Sauvés par le Christ, les époux sont appelés à grandir dans l’amour, malgré leurs...
La théologie du corps a été développée par saint Jean-Paul II pour les couples et les familles. Elle...
Un mariage à l’église n’est pas une gentille bénédiction, mais une participation à l’amour de celui...
// // Au top ??? // 0&&(p-=1)}),s.on("internal-error",function(t){i("ierr",[t,c.now(),!0])})},{}],3:[function(t,n,e){t("loader").features.ins=!0},{}],4:[function(t,n,e){function...
J'ai rencontré un jeune homme sur un site de rencontre catholique gratuit. Nous avons échangés...
J'aime une amie que je connais depuis plusieurs années, à tel point que j'envisageais de la demander...
Les personnes divorcées remariées se sentent souvent rejetées par l’Eglise. Comment leur manifester...
previous arrow
next arrow
Slider