Parce que aimer est important

Des réponses à vos questions. 

 

 

 

 

 

 


Une définition de la chasteté :

« La Chasteté signifie le refus d’une satisfaction sexuelle par auto-érotisme ou par un comportement dévié. Elle ne signifie pas isolement, rejet des amours ou amitiés humaines, ni refoulement de certaines attitudes non-génitales, liées à l’expression de sa sexualité. »

Il s’agit là d’une définition d’un ouvrage d’un Prêtre capucin « le Courage d’être chaste ».

Ou encore « la vertu de chasteté consiste à dominer l’instinct sexuel en vue d’un don plus parfait […] elle consiste à dominer ses forces, qui sont si profondes en nous et qui, à certains moments, peuvent apparaître comme « volcaniques » et d’une impétuosité telle que personne ne peut les arrêter. » selon Marie Dominique Philippe.

La Chasteté un autre don de soi

La chasteté pendant les fiançailles est une période privilégiée pour apprendre à connaître l’autre.

En effet, le dialogue du cœur est plus important que le dialogue des corps.

Pour comprendre pourquoi l’Eglise demande aux fiancés de vivre cette période, il faut expliquer ce qu’est l’amour.


Amour spirituel et amour passionnel

Nous devons partir de ce constat : c’est le Bien qui attire, c’est une réalité, lorsque nous sommes attirés vers quelqu’un, nous sommes alors saisi par lui et sommes attiré par lui qui, pour nous, est le bien.

C’est alors qu’en nous résonne quelque chose de très fort, un sentiment qui nous faire sortir de nous même, on dit qu’il est extatique, qu’il nous porte vers l’autre.

L’amour que nous ressentons est aussi accueillant, c’est à dire que tout ce qui vient de lui nous le recevons profondément.

Il y a alors deux sentiments : à la fois nous sommes accueillant pour la personne et en même temps nous sommes porté vers elle. Ces sentiments contradictoire ne le sont pas dans l’ordre de l’amour : Les deux ne font qu’un, l’amour produit cet extase et cette manière de devenir accueillant, capable de le recevoir et le porter.

Aussi, nous devenons vulnérable et dépendant : c’est la personne qu’on aime qui prend tout.

L’amour spirituel c’est précisément cela : c’est aimer l’autre pour ce qu’il est en tant qu’il est. C’est à dire que cet amour spirituel qui nous fait sortir de nous même nous fait oublier nous même pour être pour l’autre, pour être l’autre. L’amour spirituel c’est celui qui nous porte vers l’autre.

Mais l’amour spirituel est en général accompagné d’un amour que l’on appelle passionnel, mais les deux se distingue très clairement.

Cet amour là on le connaît très bien c’est par exemple « l’amour que nous avons pour le bon vin » pour reprendre l’exemple du Père Marie Dominique Philippe dans « Au coeur de l’Amour ». On est porté vers le bon vin et on dit qu’on aime le bon vin. En réalité ce n’est pas le bon vin que nous aimons mais le Vin qui est bon pour nous, ce qui est un peu différent. Nous recherchons dans l’amour passionnel le sentiment qui nous est agréable. Cet amour fait que l’on s’accapare le bien. Il nous appartient !

L’amour passionnel voudrait nous faire accaparer le bien ou la personne que nous aimons, nous la voulons pour nous. Et cela avec un exclusivité qui nous fera aller jusqu’à la jalousie par exemple.

L’amour spirituel est oblatif et l’amour passionnel est exclusif.

« L’amour spirituel regarde un bien spirituel, c’est à dire une personne, alors que l’amour passionnel regarde toujours un bien sensible. »

Si ce bien sensible est présent, on en jouit ; si il est absent, on le désire ; si il nous échappe, on est dans le désespoir.

Et dans la Chasteté c’est l’amour spirituel que nous voulons faire grandir pour mieux porter et orienter l’amour passionnel.


La Chasteté en vue du don de soi

La Chasteté avant le mariage nous permet de nous offrir tout entier à l’autre le jour des noces.

Lorsque vous voulez offrir une montre à votre fiancé, vous n’offrez pas le bracelet, puis les aiguilles, puis le mécanisme, vous préférez attendre pour lui offrir tout en même temps.

Le cadeau que vous lui faites, celui de votre corps est un don bien plus grand qu’une montre. Mais offrir ce cadeau avant le cadeau de votre liberté c’est un peu comme si vous offriez quelque chose de précieux avec la possibilité de le reprendre.

On offre que ce que l’on quitte, et l’on renonce à ce que l’on donne. Si vous ne renoncer pas au cadeau que vous lui faites, c’est comme si vous ne donniez rien.

C’est en quelque sorte un cadeau conditionnel

L’investissement affectif dans la relation sexuelle, chez la femme en particulier, est trop important pour considérer que le cadeau qu’elle fait à son fiancé dans le don des corps est facile à reprendre.


A contre courant

C’est bien sur à contre courant que nous allons et les chemins sont difficiles face aux incompréhension du monde moderne et facile.

La facilité et la sensualité débridée nous porte vers le désir d’un bien pour soi, il faut en être conscient et en sortir.


La Chasteté dans le concret

Dans le concret, les situations sont parfois délicates, car nous sommes ambivalents : nous savons que ce n’est pas bon pour nous, nous ne voulons pas y succomber tout en le cherchant quand même.

L’ambivalence est que le Dieu créateur à voulu que la sexualité soit quelque chose de bon et de beau pour l’homme et la femme. Et nous sommes tous porté vers ce bien. Mais lorsque, pour les raisons que nous avons vu plus haut, nous désirons ne pas nous arrêter à cet amour passionnel pour aller vers le don des cœur, ce pose le problème de résister à ce désir.

Il y a ici tout le problème de la maîtrise de soi que nous n’allons pas développer, nous dirons simplement que si vous avez été éduqué à avoir tout ce que vous vouliez, la chose ne sera pas facile, mais le défi est beau.

Pour être plus concret prenons un exemple :

Votre fiancée et vous êtes seuls dans une chambre. Ce qu’il y a de pratique dans cette chambre que vous connaissez bien car c’est la votre, c’est que pour s’asseoir à deux en même temps, il y a le lit ! Ainsi, vous engagez une conversation plus que sérieuse avec elle, et vous sentez, une attirance.

Chose étonnante, me direz-vous que cette attirance. Mais dans notre situation, ce qui n’est pas facile, c’est qu’on ne peut compter que sur votre volonté pour vous arrêtez au simple baisé. En effet, rien d’autre de ne peut vous retenir de laisser aller vis deux cœurs et vos deux corps à ne faire qu’une seule chair !

Bref, vous situez bien l’ambivalence d’un tel climat : vous avez pris de fermes résolutions de ne pas tomber, mais vous créez la situation qui fera votre chute.

Il ne faut pas se surestimer ! Nous ne sommes pas de purs esprit et notre corps attire l’autre, et le corps de l’autre nous attire. Il faudra donc faire attention aux situations délicates qui pourraient nourrir l’ambivalence.

Donc attention aux lieux clos ( chambre, voiture, etc…), aidez vous en faisant en sorte de ne pas être seul dans la maison, etc…

Armez vous de patience, et apprenez à vous contrôler ! Surtout tenez bon !


Où commence la chasteté ?

A mon avis, la chasteté se termine lorsque notre baiser devient fougueux. C’est à dire que lorsque vous commencez seulement à vous échauffer, il faudra alors bien vite s’arrêter. En effet, il y a plusieurs façon d’embrasser son fiancé ou sa fiancée. Et le désir arrive très vite par la sensation d’un baisé appelant à une communion des âmes et des corps.

C’est alors qu’il faut se ressaisir et surtout s’occuper. En effet, lorsque vous retrouvez votre fiancé(e), sortez ensemble, voyez des amis, allez au restaurant, allez vous promenez, mais essayez de ne pas vous mettre dans des situations délicates, car il sera difficile d’en sortir lorsque vous aurez passé le cap du baisé.


La tendresse

La tendresse entre vous est le lieu idéal pour exprimer le besoin de se donner. Ainsi, lorsque vous êtes tenté par le désir des corps, faites preuve de tendresse. C’est le moment de retrouver cette douce sensation de sa main dans la votre, ou de se regard complice. L’attention à l’autre, c’est cette faculté que vous développerez en étant chaste.


Courage !

Du courage il en faut ! vous serez sans cesse tiraillés par les tentations de facilité du monde, on vous découragera peut être ! Mais le jeu en vaut la chandelle, ne perdez pas la confiance, car vous trahirez votre promesse, gardez ce cadeau précieux pour le jour de votre mariage, offrez vous entièrement et pas à demi.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir


 

Découvrez nos autres sites

Celibat.org

Quel projet d’amour pour moi ?

Vivre.org

Servir la vie passionnément !

Mariage.org

Un projet de vie qui se construit à deux pour la vie !

Familles.org

À l’école de l’amour ! Joie, force et fragilité !

Sexualite.org

Un corps pour s’aimer et aimer !

Vocatio.org

L’audace d’une réponse !