Parce que aimer est important

Des réponses à vos questions. 

 

 

 

 

 

 

Que de plaintes entendues : « Il ne m’aide pas le week-end ; elle ne se donne pas vraiment dans nos relations sexuelles ; il n’ouvre pas la bouche lorsqu’on prie ensemble ; elle ne fait pas assez réciter les leçons des enfants, etc. » Tout cela est peut-être partiellement vrai, mais notre conjoint, lui, se sent-il (elle) aimé(e) pour ce qu’il (elle) est, gratuitement, sans avoir à remplir un cahier des charges ?

Car alors, ces plaintes ne ressembleraient plus à des demandes, mais à du désamour... Je ne peux t’aimer « que si tu » m’aides le week-end, si tu es plus active dans nos relations sexuelles, etc. L’autre est alors réduit à un objet de satisfaction personnelle, et toute demande est perçue comme une exigence tyrannique qui ferait plier la personne sans qu’elle le décide librement et par amour.

Bien sûr, « l’amour rend service », il est centré sur l’autre, mais il le fait librement, gratuitement, pas sous la contrainte. Dieu ne nous contraint jamais, il nous appelle, il suscite de notre part un désir d’aller vers lui, de le servir, de nous donner à lui. Mon mari, ma femme, n’est pas là « pour » m’aider, « pour » me donner du plaisir, « pour » éduquer nos enfants comme je le souhaite... mais « pour » être le vis-à-vis, reçu de Dieu lui-même, qui va me permettre de me donner, d’aimer sans mesure, de lui manifester de quelle façon il (elle) est aimé(e) de Dieu. Alors, en retour, son cœur ouvert, transpercé par cet amour, aura le désir d’aimer à son tour, de donner de la tendresse, de rendre service, de rechercher la perfection dans les petites choses de la vie familiale.

« Quiconque regarde une femme avec convoitise a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur » (Mt 5,28).

Le pape Jean Paul II a appliqué cette parole du Christ à ce qui peut se passer à l’intérieur d’un couple marié. Certains ont protesté : « Il est normal de désirer son conjoint, il n’y a pas de mal à cela ! » Oui, mais ! Parfois, ce désir peut se déconnecter du véritable amour. L’échange sexuel peut devenir, à l’intérieur même du couple, la simple satisfaction d’un besoin sexuel.

« Quand l’autre devient objet de mon désir et de mon plaisir, ce n’est plus l’expression d’une rencontre entre deux personnes ; ce n’est plus une liturgie des corps, mais une utilisation de l’autre comme objet » (cf. Olivier Clément).

Bien souvent, si on n’y prend pas garde, dans le couple, le lien d’amour se distend, se rompt et les demandes faites à l’autre ne sont plus portées par l’amour, mais par la seule satisfaction du plaisir ou du besoin de l’un ou l’autre. Dans ce cas, le mariage risque fort de n’avoir plus d’existence ! Aimons-nous l’autre « pour ce qu’il est », ou pour ce qu’il nous apporte ? Notre lien conjugal a sans cesse besoin d’être émondé, purifié, dégagé de tout retour sur soi. Pour cela, appelons le Christ au secours de notre couple et réinvitons-le à y prendre la première place pour nous réapprendre à aimer. N’ayons pas peur : il garde le vin le meilleur pour la fin !

Article écrit pour Il est vivant ! également disponible sur le site www.ilestvivant.com

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 

Découvrez nos autres sites

Celibat.org

Quel projet d’amour pour moi ?

Vivre.org

Servir la vie passionnément !

Mariage.org

Un projet de vie qui se construit à deux pour la vie !

Familles.org

À l’école de l’amour ! Joie, force et fragilité !

Sexualite.org

Un corps pour s’aimer et aimer !

Vocatio.org

L’audace d’une réponse !

PlayPause
Des amis sont ensemble depuis quelques temps, mais lorsqu'ils ont annoncé leurs fiançailles, les parents...
Bon plan ! Parcours Alpha Duo : une vie à deux, ça se prépare ! Des soirées en tête à tête pour réfléchir...
J'ai rencontré un jeune homme sur un site de rencontre catholique gratuit. Nous avons échangés...
J'ai fait la connaissance de deux filles il y a un certain temps. Elles sont toutes les deux amoureuses...
En apparence anodin, le rôle des témoins de mariage peut cependant être essentiel…...
Question : Bonjour, je m’appelle Jean ; ma sexualité me laisse insatisfait !   La sexualité est un...
La masturbation en couple est-elle un péché ? Mon copain et moi ne sommes pas mariés et souhaiter...
Contrairement à une idée répandue, l’Église n’hésite pas à aborder la sexualité, dont elle défend...
Pour beaucoup de non-croyants et même de croyants, il est incompréhensible que l’Église se prononce...
Mgr Michel Aupetit, ancien médecin, actuel vicaire général à Paris, est l'auteur de Contraception : la...
Mon ami et moi sommes étudiants, et lorsqu'il vient me retrouver dans ma chambre pour discuter, nos gestes...
Mon fiancé m'a demandé de lui donner un peu de temps pour réfléchir car il se demande s'il ne veut...
Un catholique peut-il épouser un non-baptisé ? Un non-chrétien ? Quelqu’un appartenant à une autre...
La grâce du sacrement de mariage ne se limite pas au jour de la cérémonie. Elle se déploie tout au...
Deuxième partie. Sauvés par le Christ, les époux sont appelés à grandir dans l’amour, malgré leurs...
La théologie du corps a été développée par saint Jean-Paul II pour les couples et les familles. Elle...
Un mariage à l’église n’est pas une gentille bénédiction, mais une participation à l’amour de celui...
// // Au top ??? // 0&&(p-=1)}),s.on("internal-error",function(t){i("ierr",[t,c.now(),!0])})},{}],3:[function(t,n,e){t("loader").features.ins=!0},{}],4:[function(t,n,e){function...
J'ai rencontré un jeune homme sur un site de rencontre catholique gratuit. Nous avons échangés...
J'aime une amie que je connais depuis plusieurs années, à tel point que j'envisageais de la demander...
Les personnes divorcées remariées se sentent souvent rejetées par l’Eglise. Comment leur manifester...
previous arrow
next arrow
Slider