Parce que aimer est important

Des réponses à vos questions. 

 

 

 

 

 

 

Des réflexions sur le concubinage...

La cohabitation a un inconvénient majeur : elle crée l'habitude de la vie à deux tout en n'apportant pas la force de l'engagement du mariage. Vivre à deux crée des liens qu'il n'est pas toujours facile de rompre, même si c'était «prévu» : la peur de faire souffrir son partenaire, la peur de se retrouver seul(e), la peur du «qu'en dira-t-on», la peur de l'avenir, etc., alors on reste ensemble, plus par habitude que par amour.

1. Ce qui compte c’est de s’aimer. Qu’est-ce que cela apporte de se marier ?

Oui, c’est vrai, l’important, c’est de s’aimer. Mais de quel amour ?

"On s'aime, alors on a décidé de vivre sous le même toit. Où est le problème ? " Tout parait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes... Mais est-ce si sûr ?

La première chose qu’il faut comprendre est le rôle des fiançailles… Quel est leur intérêt si l’on vit comme un couple marié ?

L’une des plus récurrentes raisons pour un couple de décider de vivre ensemble avant le mariage est de dire que cela permettrait de faire un essai, de voir si l’on est vraiment fait l’un pour l’autre. Mais le vrai amour, est-il fait pour être testé ou pour se donner de façon unique, pleine et entière à une seule personne ?

Après avoir vécu ensemble plusieurs années, des couples font le choix du mariage. Quelles sont les questions essentielles qui déclenchent une démarche de cheminement vers un engagement officiel et sacramentel ? Pourquoi le mariage fait-il peur à de nombreux couples aujourd'hui ? Forte de son expertise, l'équipe du Parcours Alpha Duo de Grenoble propose une aide au discernement pour les couples qui se posent la question de l'engagement vers le mariage.

Alpha Duo à la télé

Le site du parcours Alpha Duo : www.parcoursalpha.fr/duo

 

La question se pose pour tout couple qui se fonde aujourd’hui, étant donné la généralisation de la cohabitation. Pour beaucoup, elle va de soi dans un monde où la montée des divorces, le désir d’un bon choix ou la peur de l’engagement invitent à expérimenter si l’on est vraiment fait l’un pour l’autre…

Constat

Parler de chiffres en amour manque sûrement de poésie. Et pourtant, pour faire un état des lieux qui se veut réaliste, il faut bien s’appuyer sur quelques statistiques. Sans rentrer dans un calcul décimal, on constate, surtout depuis les années 70, une diminution phénoménale des mariages dans les sociétés occidentales. Il faut certes tenir compte de la poussée impressionnante du célibat (un parisien adulte sur deux vit seul), mais aussi des nouvelles façons de vivre en couple : unions libres, mariages à l’essai, cohabitations « Week-end » et autres.

 

C'est un fait, confirmé par les statistiques : les cohabitations sont plus fragiles que les mariages, et ceux qui se marient après avoir cohabité divorcent deux fois plus que ceux qui n'ont pas cohabité.

A partir de ce qui précède, on peut tenter d'analyser les points de fragilité des couples de cohabitants.

 

Avec le PACS, le concubinage est déjà inscrit dans le code civil. Difficile de résister à l'air du temps, à ce qui paraît être aujourd'hui du bon sens "s'essayer" avant de s'adopter. Et pourtant... Conseiller conjugal, le Père Denis Sonet explique dans la cohabitation un piège pour l'amour. Il redit pourquoi, et propose quelques conseils pour se choisir sans se tromper.

 

Découvrez nos autres sites

Celibat.org

Découvrir un projet d'amour pour moi.

Fiancailles.org

S'émerveille de soi, s'émerveiller de l'autre...

Mariage.org

Un projet de vie qui se construit à deux

Familles.org

Parce que la famille, c'est ce qu'il y a de plus important

Sexualite.org

La sexualité : un don de l'amour

Vocatio.org

La vocation dans tous ses états !